je vous raconte....

je vous raconte....

mercredi 18 novembre 2015



13 novembre 2015 : date terrible pour notre Nation
N'oublions jamais les innocentes victimes de fanatiques imbéciles, barbares et meurtriers.

Nous sommes Français, fiers de nos valeurs.
Nos vaillants grands-parents se sont battus dans des conditions inhumaines pour que notre Pays soit ce qu'il est aujourd'hui.
Nos parents ont soufferts sous le vent de folie d'un dictateur sanguinaire.

Mais notre Patrie en est sortie grandie et libre.

Nous avons eu la chance de ne pas connaître de guerre, notre génération y a échappé, la génération de nos enfants aussi, mais leurs enfants auront-ils cette chance?

Aujourd'hui l'espoir reste le seul moteur nécessaire à une avancée , soyons vigilants, restons unis.





La Famille


De tous temps, la famille a existé.

La mienne était toute simple :
Un Papa,
 Une Maman,
Un frère, 
Et Moi.

Quatre êtres destinés à vivre heureux,
Dans la simplicité et l'humilité,
Dans la fierté de nos racines,
Avec la volonté farouche de progresser.

Papa, le premier a été fauché,
Trop jeune, la mort nous l'a enlevé!

Dévastée la famille, désespérée...
Notre destinée a pris un autre virage,
Déployer une volonté de survie
Est devenu le letmotiv d'une Maman Courage.

Travailler, encore et encore,
Pas de loisirs, pas de temps pour ça,
Etudier, jardiner, réparer, 
Surtout ne pas gaspiller.

Les années ont passé, 
Chacun dans son milieu 
Mais attentif aux besoins de l'un ou de l'autre,

Aujourd'hui que reste-t-il de la famille?
Maman est partie nous laissant abasourdis,
Toujours dans notre coeur,
Et ce pour la vie.

Chacun d'entre nous a créé sa famille,
La mienne est disloquée
Par excès d'ambition
Ou peut-être par jalousie, honte ou prétention?!

Sentiments évaporés dans une pollution moderne
Ou les communications filaires coûtent trop cher.
Loin des yeux, loin du coeur, 
Les sentiments sont morts.

Aujourd'hui c'est la maladie qui fait son entrée
Va-t-elle oser emporter mon compagnon d'enfance?
J'ai encore besoin de sa présence, 
Savoir qu'il est là.

Quand le fil sera brisé,
Ma vie sera fêlée.
Je ne me battrai plus
Et me laisserai emporter
Au fil des années qui me sont programmées.

Pardonne-moi ma fille chérie
Je vous aime, toi et tes petits, 
Mon coeur est dévasté, 
Il lui en manque la moitié
Mais aujourd'hui c'est trop lourd,
Ne gaspille pas le fruit de mon Amour,
Fais-en bon usage...
Pour arriver jusqu'à mon âge.


                                         Une âme en peine






dimanche 12 avril 2015



Quand les échecs se multiplient, que tu sois responsable ou victime,
Il arrive un temps où tu ne peux t'empêcher de faire le bilan de ta vie.

Longtemps tu as fermé les yeux, les oreilles,
Longtemps tu t'es tue, laissant faire autour de toi tout ce qui ne te plaît pas,
Ballottée par les événements, ballottée par la volonté des autres,
Ballottée par la volonté de faire plaisir aux proches,
Sans jamais penser à tes propres désirs...

Et quand enfin tu ouvres les yeux,
Tu t'aperçois que ta vie n'a été que ponctuée d'échecs, d'erreurs et de larmes!

mercredi 24 décembre 2014





Que cette nuit de Noël vous soit agréable


Que la solitude ne soit pas votre seule invitée,
Vos enfants pensent à vous, (ils le disent mais ne le montrent pas)
Vos petits-enfants attendent leurs cadeaux,


Mais que savent-ils de ce que vous avez au coeur?